À qui s’adresse le certificat digital active ?

On parle de plus en plus de la certification digitale active de Google de nos jours. Dans la mesure où les recruteurs cherchent des candidats ayant obtenu ce diplôme, il semble intéressant de s’informer davantage sur le sujet. Si cela se trouve, c’est LA solution pour en finir enfin avec le chômage. La question est : à qui s’adresse cette formation ?

Au jeune diplômé essentiellement

La certification digitale active s’adresse essentiellement aux jeunes diplômés. Elle se veut être un coup de pouce pour les jeunes à la recherche d’une première expérience professionnelle réussie et afin de leur faciliter la recherche d’une carrière.
D’ailleurs, cela sonne comme une évidence que ce soit les jeunes qui demandent le plus à suivre ce type de cursus. Et pour cause, ils sont plus à l’aise avec les nouvelles technologies.

Les professionnels peuvent également y prétendre

Il n’en demeure pas moins que les professionnels et les experts dans leur domaine d’activité, peu importe lequel c’est, peuvent également prétendre à une certification digitale active. La facilité d’accès et le côté pratique de la formation en sont la preuve.
Pas besoin de dégager du temps dans votre emploi du temps pour suivre les cours. Il vous suffit d’une connexion et d’un PC performant à même de lire des fichiers vidéo. Vous pouvez alors suivre les cours quand et où bon vous semble.
La rapidité du cursus dépend de chacun. Pour certains, à cause de leur passion pour l’informatique et le web, les cours semblent être plus simples, contrairement aux débutants. Mais les modules se ressemblent à s’y méprendre.

Pour tous les niveaux

Que vous soyez débutant ou non en matière de digitalisation, vous pouvez librement prétendre à une certification digitale active. Il suffit pour ce faire de s’inscrire en ligne.
Attention cependant, cette prestation de Google n’est ouverte que pour les Français. Elle vise en outre à améliorer le niveau des locaux en matière d’exploitation du web et de la digitalisation. Le but étant de moderniser un minimum le modèle économique du pays et lui faire atteindre le niveau actuel dans le monde, mais surtout aussi de l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *